voisins-vigilantsLe 19 septembre a eu lieu le conseil municipal « de rentrée ». Une rentrée plutôt courte puisque seulement 17 délibérations étaient inscrites à l’ordre du jour. Mais une rentrée…animée !

Le conseil a démarré par quelques délibérations d’ordre urbanistique. L’occasion de « remettre le couvert » sur l’affaire Lamotte et la procédure juridique engagée par la ville en la matière.
L’occasion aussi d’échanger sur le futur aménagement (d’ici à 2020) de l’ilot mairie, autour de la place Marcellin Verbe. Nous sommes intervenus pour demander des précisions sur le relogement des services municipaux actuellement situés dans les préfabriqués qui seront détruits et le contenu des activités associatives et de loisirs qui trouveront leur place dans des locaux réservés dans les futurs immeubles situés en coeur de ville. Nous avons également demandé des éclaircissements sur les places de stationnement amenées à disparaitre.

La délibération relative aux travaux à l’école du Douet nous a permis de revenir sur la réforme du mode de réservation de la restauration scolaire, de relayer les interrogations et inquiétudes légitimes des parents d’élèves et d’appeler au dialogue et à l’émergence d’une solution satisfaisante.

Temps fort du conseil, la discussion sur le carrefour des familles et l’avenir des deux centres socio-culturels, menacés de fusion à « marche forcée ». Nous avons voté contre cette délibération, rappelant notre soutien au monde socio-culturel, nous interrogations quant au rôle et au fonctionnement du « carrefour des familles » ainsi que notre opposition à la fusion des centres telle qu’elle était engagée par la municipalité.

>> Retrouvez l’article de presse et la réaction sur Facebook de Michel Caillaud à ce sujet.

Deuxième temps fort : le débat sur l »adhésion de la ville au dispositif « voisins vigilants ». Nous avons voté contre cette délibération, doutant de l’efficacité de cette démarche, de son sens et du message envoyé aux habitants. Nous avons demandé des précisions sur la réalité chiffrée des actes d’incivilité, de vandalisme et de délinquance à St Sébastien, sans succès…et avons proposé la mise en oeuvre d’une démarche partenariale avec les acteurs institutionnels, associatifs et professionnels qui agissent déjà sur le terrain.

>> Retrouvez l’article de presse et la réaction sur Facebook de Benjamin Baudry à ce sujet.

Nous sommes également intervenus sur le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de Nantes Métropole ainsi que sur les frais de déplacements des élus sébastiennais.

Share Button