C9SSACGrâce aux financements de Nantes Métropole et au soutien technique de la TAN, notre ville bénéficiera en septembre 2018 d’un moyen de transport collectif, rapide, régulier, confortable et accessible pour simplifier et améliorer les déplacements de tous les jours : « le Chronobus ».

Le groupe Saint Sébastien Au Cœur, minorité municipale sébastiennaise soutient ce projet pour de nombreuses raisons :

>> En premier lieu, parce qu’il va dans le sens de l’amélioration du cadre de vie sébastiennaise. En effet, la ligne C9, reliera les communes de Saint-Sébastien-sur-Loire et de Basse-Goulaine à « Gréneraie » et « Pirmil », donc aux lignes de tramway et busway desservant le centre-ville de Nantes et les autres villes de l’agglomération. Mieux reliés à leur écosystème, ce projet facilitera les déplacements des sébastiennais, favorisant ainsi de nouveaux liens intercommunaux. La gêne temporaire générée par les travaux doit être abordée de façon positive car le tracé de la ligne permettra de redessiner notre ville pour l’adapter aux enjeux actuels : intégration de nouveaux habitants, intégration d’une circulation automobile dense mais apaisée, nouveaux partages de l’espace public pour y favoriser les modes de transport actifs et de proximité.

>> Ensuite, parce que, socialement, c’est un vrai plus pour les jeunes (enfants, scolaires, étudiants, apprentis…), les actifs (pour se rendre au travail) et les seniors (accessibilité et confort). Chacun pourra trouver son intérêt dans une qualité de service proposée en termes de régularité, de fréquence et d’accessibilité de cette nouvelle desserte. Autre avantage, et non des moindres, c’est bien moins cher que d’utiliser la voiture.

>> Enfin, au niveau environnemental, renforcer la desserte de notre ville en transports collectifs durables et performants, c’est aussi proposer une vraie alternative à l’utilisation de la voiture. Moins de voitures dans nos rues, c’est moins de pollution et moins de bouchons.

Remettre ces avantages en perspective nous semble indispensable pour aborder sereinement la période transitoire et nécessairement inconfortable qui précède la mise en œuvre du C9.

Aussi, la concertation préalable est une occasion de ne pas la subir mais au contraire d’être force de proposition. C’est pourquoi nous avons souhaité ouvrir un espace de dialogue et d’expression avec les habitants. Il ressort de nos échanges les points suivants :

- Concernant le tracé général de la ligne :

L’évolution des lignes 29/39 est bien accueillie, d’autant plus que les deux branches ont été maintenues. Toutefois, une question a été soulevée et mériterait d’être éclaircie : en regardant le plan, il nous est apparu la possibilité d’intervertir le C9 et la ligne 27, vers l’arrêt Profondine. Cela aurait permis une desserte régulière de la zone de loisirs, dont aujourd’hui la circulation et le stationnement automobiles limitent l’attractivité. Cela renforcerait en outre l’accessibilité aux services de Pôle Emploi pour les personnes en évolution professionnelle. Enfin, cela permettrait une bien meilleure liaison intermodale avec la gare de Vertou. Ce dernier point nous semble primordial car la cohérence entre les infrastructures est un vrai levier pour permettre aux usagers de changer leurs comportements en termes de déplacements.

- Concernant les secteurs faisant l’objet d’aménagements etd’adaptations :

Ces changements, plus matérialisables, suscitent de nombreuses interrogations. Il ne s’agit pas ici de contester les propositions mais d’élargir leur compréhension au plus grand nombre : combien de places seront supprimées et combien prévu d’en créer en contrepartie ?

Le sens interdit proposé sur la rue de la Baugerie peut-il être discuté avec les riverains mais aussi avec les usagers, dont les jeunes étudiants dans le secteur et les automobilistes qui empruntent cette rue quotidiennement ? La même question se pose pour le centre-ville ?

Peut-on affirmer et rassurer chacun, retours d’expérience à l’appui, sur le fait que cette nouvelle ligne va inévitablement diminuer la part automobile (en circulation et en stationnement) ?

- Concernant la réorganisation des autres lignes (27, 28 et 30) :

Il existe certaines inquiétudes quant à une meilleure articulation et maillage du fait, en autres, de la disparation du seul tracé en diagonale Sud-Ouest / Nord-Est.

Les modifications pour les dessertes des différents établissements scolaires sont également sources d’interrogations. Des simulations de temps de parcours pour rendre les changements plus concrets permettraient aux usagers de mieux se projeter.

Au-delà des points évoqués ci-dessus, notre conclusion, partagée par les personnes venues dialoguer avec nous (un grand merci à eux pour leurs apports !), est que ce projet doit être une opportunité pour notre municipalité de donner un sens communal à ce projet métropolitain. Elle peut ainsi travailler en parallèle sur des sujets fondamentaux avec et pour ses habitants. C’est ainsi l’occasion de concevoir un réel plan de circulation sur l’ensemble de la ville, intégrant les questions, déjà soulevées dans le cadre des démarches prospectives et du Plan Local d’Urbanisme, telles que la prise en compte de la densification, l’accès aux équipements et commerce de proximité, les aménagements pour les piétons et les cyclistes ou encore l’intermodalité aves les gares sébastiennaises.

Share Button