Monsieur le sénateur-maire,

Notre pays vient de connaître un long cycle électoral avec les élections présidentielles puis législatives. Et ce n’est pas fini.

En effet, au mois de septembre se tiendront les élections sénatoriales pour lesquelles les élus des différentes collectivités locales notamment, seront amenés à voter.

M. Le sénateur-maire, à quelques semaines de ces élections sénatoriales, les élus du conseil municipal, et à travers eux les Sébastiennaises et les Sébastiennais, sont en droit de connaître vos intentions à ce sujet.

Briguerez-vous un second mandat de sénateur de la Loire-Atlantique ? Si oui, et si vous êtes réélu, tiendrez-vous votre engagement tenu publiquement lors de la campagne des municipales en 2014 et rapporté par les journaux, à savoir que si vous étiez fraîchement réélu sénateur, vous abandonneriez immédiatement ce mandat pour ne rester que maire de Saint-Sébastien sur Loire ? 

J’ajoute qu’en Loire-Atlantique, les « grands électeurs », comme on les appelle pour les élections sénatoriales, sont en droit d’être informés que vous avez déjà pris l’engagement public de ne pas rester sénateur si vous étiez réélu au mois de septembre. De fait, ils pourraient se demander pourquoi vous vous représenteriez puisque de toute façon, vous avez déjà dit que vous préférez votre mandat de maire à celui de sénateur.

Je vous remercie de nous confirmer votre engagement pris auprès de nos concitoyens, celui de respecter la loi sur le non-cumul d’un mandat de parlementaire avec une fonction de maire ou d’adjoint. Alors, M. le sénateur-maire, serez-vous sénateur OU maire de Saint-Sébastien-sur-Loire après le mois de septembre ?

Share Button