Monsieur le Maire, mesdames, messieurs les Conseillers Municipaux.

Permettez-moi de vous faire part de mon étonnement quant à la Chronologie et l’ordre dont est abordé la question des adjointes et des adjoints et celles des subdélégations aux conseillers municipaux.

En effet, mais peut-être est-ce de la naïveté de ma part, mais il me semblait rationnel que soit d’abord mesuré dans quels domaines il était indispensable ou utile d’avoir des adjoint(e)s ou des subdélégations puis dans un second temps de déterminer quelles conseillères municipales ou quels conseillers municipaux sont les plus à même de prendre en charge de telles responsabilités, en fonction de leurs expériences, de leurs disponibilités, de leurs compétences.

Or, je suis vraiment très surpris que vous ayez d’abord désigné des adjoints sans savoir sur quelles responsabilités ils ou elles seraient affecté(e)s. Cela donne le sentiment qu’il était plus important de récompenser rapidement certaines personnes, pour je ne sais qu’elle « fidélité », en punir d’autres, plutôt que de privilégier les intérêts de notre ville et de ses habitants.

Aussi Monsieur le Maire je vous demande de nous expliquer quel est la logique qui a prévalu dans votre choix d’inverser la logique de désignation des Conseiller(e)s à des postes de responsabilité sans avoir d’abord estimé quels étaient les besoins de notre ville en matière des domaines utiles au développement de notre ville ?

Share Button