Ce projet, si nous n’en contestons pas l’intérêt et le principe (notamment sur son volet intergénérationnel), pose tout de même quelques problématiques en ce qui concerne l’avenir des activités actuellement exercées sur les terrains concernés :

- Le local jeune du Centre socio-culturel (CSC) de l’Allée Verte : quel devenir pour les activités jeunesse (notamment l’atelier réparation mobylette que vous aimez bien citer en exemple monsieur Turquois) pendant la durée des travaux (plus de 18 mois). Une quarantaine de jeunes concernée par les activités. Ces activités risquent d’être mises en péril si aucune solution n’est trouvée.

- Quid de l’accès au jardin et des activités du CSC qui y sont liées ?

- Les terrains de tennis qui disparaîtront quoi qu’il arrive : pouvez vous nous dire ce qui est prévu pour leurs utilisateurs ?

L’impact de ce projet, pendant les travaux et après, sur la vie du quartier et le voisinage n’est pas neutre. C’est une grosse opération. Il y aura des conséquences.

>> Quelle concertation ? Quel accompagnement des riverains et des utilisateurs des activités socio-culturelles et sportives concernées ?

Un travail fin à ce niveau est nécessaire : en témoignent les inquiétudes (et c’est peu dire) exprimées majoritairement en réunion publique à la mi septembre, réunion plutôt houleuse si on en croit les retours que nous en ont fait des participants, contrairement aux échos que vous nous avez donné en commission monsieur Gatt…excès d’optimisme ?

Nous nous abstiendrons sur cette délibération.

Share Button