Voilà le grand retour de l’opération (on devrait dire du feuilleton) Lamotte. Comme nous l’avons déjà dit, il y a un réel problème de confiance avec ce promoteur et ses méthodes (non respect de ses engagements). Vous l’aviez dit vous mêmes messieurs il y a quelques mois…Nous nous abstiendrons pour ces raisons.

Lors de la réunion publique sur le PLUM il y a une quinzaine de jours vous avez dit vous même monsieur Turquois, dans cette salle, que la ville (ce genre de décision est de son ressort et conforme à ses compétences) pouvait arrêter de travailler avec un promoteur si ses méthodes n’étaient pas jugées acceptables. Vous avez clairement fait référence aux méthodes, particulièrement « incitatives » (et je pèse mes mots) de Nexity. Pourquoi Lamotte n’est pas concerné par cette jurisprudence ?

Pour revenir à l’opération en elle même et au contenu de cette délibération, elle concerne une parcelle (le BW n°5 p) en bordure du manoir de la Tullaye et des écuries Cambronne. La question de leur accès est d’ailleurs abordée dans la délibération…

Pouvez-vous en profiter pour nous parler du devenir de ces bâtiments patrimoniaux, particulièrement remarquables et intimement liés à l’histoire et, oserais-je dire à l’identité de notre ville dont ils sont la propriété ? (Quelle utilisation, suite notamment au départ à venir du club de Bridge ? quel projet ?).

En parlant de Cambronne, j’en profite pour revenir sur l’avenir de la place du même nom.

Au dernier conseil municipal vous avez sous-entendu monsieur Gatt qu’un projet était en cours à cet endroit (comme le disent eux mêmes les commerçants). A l’inverse, vous avez démenti toute « rumeur » (pour reprendre vos propres termes) à ce sujet lors de la réunion PLUM. Essayez vous, messieurs, de nous rejouer la bien connue stratégie du bon et du méchant flic ? Qui croire entre vous deux ? Qui a raison ?

Share Button