Monsieur le Sénateur-Maire, Mr le 1er Adjoint, Mesdames, Messieurs,

Pour ma part, je vote contre ce voeu car favoriser la circulation automobile (et aérienne) ne sera jamais une mesure pour respecter l’environnement.

En fluidifiant la circulation, on facilite le trafic et cela induit son inéluctable augmentation.

C’est prouvé depuis des décennies maintenant et, aujourd’hui, on sait qu’on crée ainsi les conditions pour polluer un peu plus alors que d’autres choix prioritaires et budgétaires en matière de transport sont nécessaires.

Il ne s’agit plus dès lors plus d’un débat politico-philosophique mais d’un acte de mise en danger d’autrui avec préméditation.

Je vous remercie.

Share Button