Bien sûr, comme nous l’avons dit en commission, notre groupe s’associe pleinement à cette délibération et la votera bien volontiers. Il ne s’agit pas ici de reconnaitre le talent du seul Jean Cabut. Même s’il était indéniable.

Il s’agit de condamner, avec fermeté et gravité, l’horreur des évènements survenus en janvier comme en novembre 2015.

Il s’agit – en Démocratie – de reconnaître le rôle de la caricature, de la culture, du spectacle, du divertissement. De reconnaître le droit et la liberté de s’exprimer, de se moquer, de blasphémer, dans le cadre de la loi et des principes républicains : liberté, égalité, fraternité et ajoutons laïcité.

Il s’agit aussi de rendre hommage, au delà de la « bande à Charlie », à toutes les victimes civiles et aux forces de l’ordre, de secours et de sécurité qui ont fait leur travail et accomplit leur devoir. Merci et bravo.

Au delà de nos échanges de ce matin, l’inauguration de cette nouvelle rue devra être l’occasion de rappeler ces différents éléments, de nous rassembler et de montrer l’attachement de notre ville et de ses habitants à la démocratie, à la citoyenneté et aux valeurs républicaines.

J’aimerai terminer par une citation de Cabu, plus que jamais d’actualité : « Ni les religions et leurs intégristes, ni les idéologies et leurs militants, ni les bien-pensants et leurs préjugés ne doivent pouvoir entraver le droit à la caricature, fût-elle excessive ».

Je vous remercie.

Share Button