M. le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers,

Il y a quelques mois, le conseil municipal, sur votre proposition, avait adopté un vœu face à la menace de fermeture du bureau de poste de Nantes-Saint-Jacques, à proximité de notre commune. Nous avions exprimé à l’unanimité une inquiétude légitime de disparition d’un service public de proximité. Et nous avons bien fait puisque ce bureau de poste devrait être maintenu.

Ces dernières semaines, nous avons appris que la SNCF envisageait de ne plus assurer d’accueil physique dans un grand nombre de gares de la région et notamment celles de Vertou et Rezé-Pont Rousseau, proches de Saint-Sébastien. Il en serait fini d’un accueil par des agents de la SNCF pour se renseigner, s’informer ou acheter des billets de train. Seules des bornes automatiques seraient à disposition. Cela devrait malheureusement être une réalité dès cet été. Depuis ces annonces, de nombreuses personnes, simples citoyens et élus de toute couleur politique s’inquiètent et refusent ce recul du service public de proximité qui contribue aussi au lien social.

Les élu-e-s du groupe « Saint-Sébastien au cœur », inquiet de ce choix, ont déposé un vœu pour ce conseil. Après échanges entre la majorité et la minorité, nous nous sommes accordés sur un vœu commun.

A travers celui-ci, ce que nous défendons, c’est le maintien de services publics de qualité et de proximité. Certes, l’évolution des pratiques et des technologies permettent de se renseigner ou d’acheter des billets de façon « dématérialisée », sur Internet ou à des bornes automatiques. Il ne s’agit pas de remettre en cause cela. Pour autant, faut-il supprimer toute présence humaine, tout contact humain, surtout quand il s’agit d’un service public ? C’est le cas du service ferroviaire comme de celui de la Poste. Nous savons aussi que bon nombre de personnes apprécient ou ont besoin de traiter avec une personne plutôt qu’une machine.

Rappelons aussi que notre territoire de vie est dynamique, sa population augmente et les besoins en déplacements aussi. La gare SNCF de Nantes est en plein travaux. Le nombre de passage dans cette gare va passer de 13 millions par an à 24 en quelques années. Il serait surprenant que les gares de l’agglomération, avec le développement des TER et des tram-trains, connaissent un reflux de leur fréquentation. C’est pourquoi, il est important que la SNCF puisse fournir les éléments précis qu’il l’amène à supprimer la présence d’agents dans ces gares car cela semble incompréhensible.

En attendant, nous lui demandons de ne pas supprimer l’accueil physique dans les gares de notre territoire.

Nous voterons ce vœu.

Share Button