saint-sebastien-sur-loire-un-accompagnement-pour-l-entretien-des-ilesPour la seconde fois cette année, ce magazine s’intéresse à notre patrimoine naturel commun et montre que l’environnement et sa préservation sont des enjeux majeurs. De nombreux faits alertent sur les dangers qui menacent faune et flore : inquiétudes sur la diminution des oiseaux, colonies d’abeilles décimées et craintes liées à la pollinisation sans laquelle pas de fruits ni de légumes. Le débat sur l’interdiction du glyphosate, qui a vu nos députés locaux bien peu mobilisés, a été désolant tant l’urgence est là.

L’action à l’échelle des collectivités s’impose alors. Lieux à préserver, arbres remarquables et autres actions sont répertoriés ici, c’est un premier pas mais restons vigilants. L’émoi suscité par l’abattage des arbres square Marcel Renaud est révélateur et rappelle, comme nous l’avions évoqué en avril, que nos concitoyens aiment être associés à l’aménagement de leur quartier et sont soucieux de sa préservation.

Travailler ensemble et accompagner les habitants dans une démarche de transition sont des axes à développer. Au 1er janvier 2019, les particuliers, comme déjà les collectivités, ne pourront plus utiliser pesticides et herbicides dans les jardins, balcons ou terrasses. Notre municipalité doit alors inciter davantage à utiliser des traitements sains, proposer de nouvelles pratiques de bio-contrôle, pour montrer à tous que l’on peut avoir une belle récolte sans produits nocifs. La Ville loue des parcelles par l’intermédiaire de l’association des jardins familiaux et de plus en plus de jardiniers n’utilisent pas de produits phytosanitaires ; elle pourrait là, dans un esprit de cogestion, amplifier la diffusion de ces informations.

Share Button