BudgetChangement de maire, changement de formule du magazine d’information municipale. Il est désormais mensuel et la minorité municipale n’a plus qu’à peine vingt lignes pour s’exprimer, ce qui nous oblige à encore plus de concision, sans altérer le sens ni l’intérêt de notre propos.

De plus, le thème est imposé. En ce mois de février c’est le budget. Le budget 2018 de la Ville a été voté par la majorité municipale au conseil de décembre. Nous nous sommes abstenus. Si nous sommes d’accord sur certaines propositions, nous sommes inquiets pour l’avenir financier de notre commune.

En effet, M. Turquois, ancien adjoint aux finances devenu maire et sa majorité ont de plus en plus de mal à boucler le budget de la commune. En 2018, les recettes seront à peine supérieures aux dépenses. Ce qui signifie que l’excédent dégagé s’est réduit comme neige au soleil ces dernières années, réduisant la capacité de notre ville à financer elle-même le budget d’investissement pour entretenir le patrimoine communal (écoles, équipements sportifs…) et acheter ou construire de nouveaux équipements.

C’est d’autant plus inquiétant que cette année, l’Etat n’a pas baissé sa dotation et que MM. Turquois et Guerriau ont déjà utilisé l’arme de l’augmentation de l’impôt (hausse du taux de la taxe d’habitation de 12% en 2016, un record pour le département), contrairement à d’autres communes. Malgré cela et l’effort important demandé aux contribuables sébastiennais, les recettes peinent à dépasser les dépenses et certains services municipaux sont réduits. Comment répondre demain aux besoins de la population qui augmente ? Qu’en sera-t-il avec la suppression de la taxe d’habitation promise par l’Etat ?

Nous alertions depuis plusieurs années sur cette situation à laquelle on nous répondait que tout allait bien. Pourtant, l’avenir budgétaire de notre commune est bien compromis. L’ancien comme le nouveau maire ne nous ont pas convaincus de pouvoir y changer quelque chose.

Share Button