SSLMjuin15« La Loire, bien public commun »

Depuis plusieurs mois, un grand débat est organisé sur la Loire au sein de la métropole nantaise. Il porte sur notre relation au Fleuve mais aussi sur notre rapport à cet espace écologique, économique, patrimonial, culturel…Il intéresse les élu-e-s, les associations, les instances collectives et participatives mais surtout, vous, habitant-e-s de Saint-Sébastien-sur-Loire, dont la commune porte si bien son nom.

Différents temps d’échange permettent à tous de s’exprimer, comme lors de la conférence du 7 avril à l’Hôtel de Ville dont nous saluons l’initiative. Celle-ci a confirmé des attentes fortes des citoyens que nous avions déjà identifiées lors de notre matinée de travail début février, et que nous relayons intégralement dans un cahier d’acteurs consultable sur http://www.nanteslaloireetnous.fr.

Voici quelques propositions qui en sont extraites :
– Organiser un mini « Paris-Plage » l’été avec guinguette et concerts.
– Développer les activités autour de la « Loire à vélo » en marquant l’étape sébastiennaise (gîtes, réseau d’accueil chez l’habitant).
– Faire circuler un « navibus » pour faire le tour de l’Ile de Nantes et accoster sur les « Iles de Loire » ; développer une liaison « Malakoff » / « Pas Enchantés ».
– Encourager les activités touristiques respectant le cadre naturel et la qualité de vie, mais aussi le passé industriel et maraîcher.
– Créer une liaison douce entre les CRAPAs de Nantes et Saint-Sébastien et étudier le doublement du pont ferroviaire.
– Améliorer les équipements (approvisionnement en fioul, pontons,…) pour permettre la plaisance en résidence ou en escale ; entretenir les quais pour favoriser le transport de marchandises par barge.

Toutes ces propositions ne sont pas forcément réalisables, elles ont pour but de susciter le débat et marquent une volonté partagée : repenser la Loire comme un espace naturel convivial source d’opportunités, et non comme un obstacle à contournerCet objectif commun représente pour notre groupe une opportunité pour alerter sur la qualité de l’eau. En effet, celle-ci s’est dégradée en raison de l’activité humaine et sa restauration nécessite l’action de tous.

C’est pourquoi, nous avons proposé à la majorité municipale de travailler sur une contribution commune, dans le cadre de la consultation nationale « Prenons soin de l’eau ».
Il s’agit tout simplement de faire valoir notre volonté locale de préserver l’eau et de la repenser, non pas comme une simple ressource exploitable, mais comme un élément indispensable à la Vie.

Share Button