sssmagDans le dernier magazine municipal, la majorité a jugé utile de conclure sa tribune par une fable nous reprochant de faire les « empressés », de nous introduire « dans les affaires » municipales, de jouer les « importuns ». Cette tribune va même, dans sa conclusion jusqu’à estimer que nous devrions « être chassés ».

On peut avoir de l’humour, c’est même une qualité nécessaire dans le monde dans lequel nous vivons. Chaque groupe d’élu-e-s est responsable des propos qu’il tient, à sa guise, dans sa tribune. Qui pourrait dire le contraire ? Néanmoins, il nous a semblé que cette fois-ci la majorité allait trop loin et que ses propos, au delà d’un manque flagrant de respect à notre encontre, remettaient en cause la conception que nous avons de la démocratie et du débat d’idées.

Nous sommes donc intervenus en ce sens au conseil municipal du 22 septembre. Nos propos n’ont, semble-t-il, pas plu au sénateur-maire puisqu’il a décidé unilatéralement, et à l’inverse de ce que stipule le règlement intérieur du conseil municipal, de modifier la règle : désormais chaque groupe d’élu-e-s voit ses tribunes encadrées. Un seul et même thème pour chaque tribune ! Sinon ?

Le thème imposé cette fois-ci est « la Loire ».

Nous aurions pu nous interroger sur les raisons – et les conséquences sur la vie municipale – des démissions successives de directeurs de services, d’élus de la majorité ou, très récemment, sur le retrait d’un adjoint important.

Nous aurions pu nous exprimer sur le cumul par une élue de la majorité de sa fonction municipale avec celle de présidente d’un comité de jumelage, pourtant contraire aux principes énoncés en début de mandat (rappelés à plusieurs reprises en conseil municipal) par le maire lui-même.

Nous aurions pu, enfin, nous inquiéter de la réduction importante des horaires du « Point Relais Emploi » et des services qu’il remplit auprès des demandeurs d’emploi de notre commune et demander des explications à ce sujet. Ou encore, nous exprimer sur les inquiétudes des assistantes maternelles de la crèche familiale quant à leur avenir…

Mais le sujet du dossier de ce numéro du magazine est « la Loire ». Et c’est bien là dessus que nous devons nous exprimer.

Nous avons donc le plaisir de vous inviter à découvrir le « cahier d’acteurs » que nous avons rédigé sur le sujet il y a quelques mois dans le cadre du grand débat initié par Nantes Métropole : http://bit.ly/1R94Qno

Nous restons bien entendu à votre disposition (aux coordonnées ci-dessous) pour échanger avec vous sur ce sujet important dans la vie quotidienne des Sébastiennais-e-s.

Share Button