-Après une année électorale « chamboule tout », la rentrée 2017 s’annonce comme une rentrée « pas comme les autres » et en particulier à Saint-Sébastien-sur-Loire.

Beaucoup d’entre nous vont retrouver leurs activités sportives ou culturelles, attardons-nous sur quelques associations.

Désormais un seul club, le Saint-Sébastien Football Club, pour pratiquer ce sport. C‘est une page qui se tourne dans notre ville tant les clubs de la Profondine et du GSSS ont accompagné bon nombre de jeunes dans leur pratique sportive. Cette fusion, fortement guidée par le Sénateur-maire et sa majorité, n’a pas toujours été bien comprise et s’est faite parfois dans la douleur. On remerciera les dirigeants qui ont travaillé pour qu’elle soit menée dans de bonnes conditions. Nous souhaitons maintenant que ce club fasse son chemin et permette à tous d’y trouver l’envie et le plaisir de jouer.

Du coté des Centres Socioculturels, cette rentrée est plus apaisée. Après une année d’incertitudes, le complément de subvention voté au dernier conseil municipal permet de maintenir les actions. Mais les équipes ont été fragilisées. Licenciements économiques, remises en cause et craintes ont été des moments difficiles à gérer. Nous appelons alors à ce que les conventions pluriannuelles soient le plus rapidement négociées et signées pour que tous retrouvent de la sérénité afin de mener avec les habitants leurs projets.

Ces dossiers sont symboliques de ce qui se passe aujourd’hui au sein de l’équipe municipale. Initiés par M. Le Sénateur-maire, c’est surtout son 1er Adjoint qui en a été le pilote. Faut-il y voir des signes avant-coureurs de changements majeurs à la tête de notre commune ?

Fin septembre, le long cycle électoral prendra fin avec les élections sénatoriales. M. Guerriau semble, à cette occasion, préférer ne pas terminer son mandat de maire, contrairement à ses engagements pris en 2014, et laisser à d’autres le soin de mener la politique de notre ville jusqu’en 2020.

Le conseil municipal pourrait être appelé – peut-être dès octobre – à élire un nouveau maire. M. Turquois est présenté comme le successeur désigné. Y aura-t-il d’autres candidats ou candidates ? Quelles en seraient les conséquences au sein de l’organisation du conseil ? Qui comme nouveau (ou nouvelle) 1er(e) adjoint(e) ? Les élus suivront-ils les dossiers dont ils avaient la charge jusqu’ici ?

Ce sont là des décisions qui représentent de nouveaux enjeux pour notre ville. Nous continuerons notre action dans une démarche de minorité constructive mais nous resterons très vigilants face à ces évolutions annoncées.

Bonne rentrée à toutes et tous.

Share Button